C’est un résultat auquel on ne s’attendait absolument pas ce samedi. A domicile, le FC Barcelone a été contraint au match nul par le FC Séville (0-0), et abandonne la première place du classement au Real Madrid. Javi Varas, le gardien andalou, a stoppé toutes les tentatives du Barça, jusqu’au penalty de Lionel Messi à la 94e minute.

Quel scenario de dingue ! Ce samedi soir, il n’y a pas eu de but entre le FC Barcelone et le FC Séville au Camp Nou (0-0), mais on aura vu des retournements de situation invraisemblables. Alors que le Barça a logiquement dominé l’intégralité de la rencontre, se procurant de très nombreuses occasions, et que les Andalous ont héroïquement défendu, leur gardien Javi Varas stoppant toutes les tentatives catalanes, c’est bien dans les arrêts de jeu que tout s’est passé. A la 92e minute de jeu, l’arbitre de la rencontre, Monsieur Iturralde Gonzalez, siffle un penalty pour une faute de Caceres sur Iniesta. Alors que Lionel Messi se prépare à le tirer, Frédéric Kanouté se place devant le ballon pour intimider l’Argentin, et pousse légèrement le ballon. Le Malien écope d’un carton jaune, mais alors que Cesc Fabregas vient lui reprocher son geste, Kanouté s’en prend à l’ancien joueur d’Arsenal, déclenchant une mini-bagarre qui lui vaut un carton rouge. Les esprits calmés, Messi peut frapper son coup de pied de réparation mais il était écrit que cette soirée serait celle des Sévillans et principalement de leur portier, qui stoppe parfaitement la frappe de « La Pulga ». S’en suit alors un retour sur le but sévillan de la part des Catalans et un tacle très violent de Navarro sur Pedro, qui lui vaut également un carton rouge. Le FC Séville finit la rencontre à neuf mais tient ce résultat nul jusqu’au bout.
Le Real nouveau leader

Au terme d’un match spécialement agité, Séville fait évidemment une bonne opération en ramenant un point du Camp Nou, mais c’est surtout le Barça qui en perd deux. A domicile, il est en effet extrêmement rare de voir les hommes de Pep Guardiola laisser filer des points. Au-delà du simple match nul, le FC Barcelone laisse surtout le fauteuil de leader à son ennemi juré, le Real Madrid, qui a étrillé Malaga sur sa propre pelouse (4-0) un peu plus tôt dans la soirée. A moins que Levante, la surprise de ce début de championnat, ne rapporte les trois points de son déplacement à Villarreal ce dimanche (22h) pour s’emparer de la première place de la Liga.

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

 

Suivez l’actualité du football sur Facebook