Sébastien Sémeril tient sa réponse. L’adjoint aux Sports de la ville de Rennes, qui a avancé ce jeudi que les Bretons étaient à nouveau candidats à l’organisation de l’Euro 2016 en France, a vu le président du comité d’organisation de la compétition continentale, Jacques Lambert, tuer sa proposition dans l’œuf : « Il est hors de question d’ouvrir aujourd’hui une quelconque session de rattrapage pour des villes qui n’ont pas, à l’époque, présenté de dossier de candidature dans les formes et les délais prévus par le cahier des charges de la candidature. C’est tout simplement inconcevable. Le processus de candidature des villes à l’accueil de l’Euro 2016 est clos depuis près de deux ans et demi. Précisément depuis le 11 novembre 2009. Rennes avait décidé quelques jours auparavant, le 9 novembre, de ne pas être candidate et de ne pas remettre de dossier. C’était sa libre décision.« 

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment

 




 

 

Suivez l’actualité du football sur Facebook