La Russie organise 64 matchs opposant les 32 pays qualifiés pour La Coupe du Monde de football 2018, entre le 14 juin et le 15 juillet. Voici quelques pistes et tuyaux pour gagner de l’argent en pariant sur la victoire de l’équipe française.

Apprendre à parier pour gagner de l’argent

Si seuls les joueurs les plus aguerris parviennent à en vivre, il est toutefois possible d’arrondir ses fins de mois en maîtrisant quelques bases du pari sportif.

Bankroll BR et mise

Le Bankroll est la cagnotte destinée aux paris. La mise, c’est l’argent investi sur la victoire d’une équipe lors d’un match précis. Décuplée en cas de victoire, cette somme est perdue en cas de défaite.

Qu’est ce qu’une cote?

La cote détermine le montant des gains en cas de victoire. Estimée par les bookmakers, une côte est évolutive et peut varier après que vous ayez misé. Dans ce cas, c’est la cote enregistrée lors de la validation du pari qui est retenue.

  L’Arabie Saoudite est cotée 1,6. Si elle gagne le match vous remportez 1,60 euros pour 1 euro misé.

Gains / bénéfices

Gain = 1,60 ct
Soit 1 euro de mise + 60 ct de bénéfices nets.

L’essentiel est de consigner rigoureusement les informations et les traiter astucieusement.

À quelles informations doit-on s’intéresser ?

Adopter un point de vue global

Les bookmakers ont avant tout un objectif financier et commercial qu’il est indispensable de prendre en compte. C’est pourquoi les professionnels conseillent d’utiliser les cotes pour confirmer votre analyse et non pour prendre une décision. 

Le 21/06/2018 : Le Brésil et l’Espagne sont côtés à 5, La France et l’Allemagne à 9, Le Panama est quant à lui coté à 1001 voire 2 500 (sur Winamax).

Qu’un bookmaker soit prêt à accorder 1000e par euro misé en cas de victoire, annonce à priori la défaite d’une équipe.
Donnée importante : une équipe moins cotée peut rapporter un bénéfice plus important car les gains sont divisés entre moins de parieurs.

Données humaines et statistiques

Analysez les pourcentages de victoires à domicile / en extérieur, composition des équipes, influences des joueurs clés, la fatigue (matchs à répétition), le moral (défaites/victoires récentes)…

Différents types de paris

Pari simple ou multiple : Dans un pari simple, vous spéculez sur le gagnant d’un match et misez dessus. Le pari multiple, réservé aux connaisseurs, permet de parier sur différentes manches simultanément et décupler sa mise.

Vous misez sur A : France/ Pérou, B : Panama/Tunisie, C : Iran/Espagne.
[En admettant] la défaite du match A, vous empochez le gain du match B X gain du match C. 

  • Les paris en direct, offrent aux joueurs la possibilité d’affiner leurs estimations en fonction du déroulement du match.
  • Les paris avec handicap pour empocher de l’argent quelque soit l’issue du match et éviter une perte sèche.
Augmentez votre mise de départ en découvrant les différentes offres « spéciales coupe du Monde 2018 ».

Pourquoi l’équipe de France a toutes ses chances de remporter la finale

Quelques chiffres :

  • 32 équipes qualifiées soit 10% des pays participants.
  • 10 derniers matchs de l’Équipe Française : 7 victoires, 2 matchs nuls et 1 défaite.
  • 26 buts marqués au cours de ses 12 derniers matchs. Sauf éliminatoire mondial (03.06.2017), un but minimum à chaque match.
  •  Adversaires : L’Australie vaincue 2-1 le 16 juin 2018, suivie par le Pérou (1-0 le 21.06.2018). Sur 7 dernières rencontres Danemark/France,  6 victoires de la France. 

 Une équipe d’exception, un entraineur mondialement connu.

Didier Deschamps s’est illustré pendant 11 ans par une brillante carrière de footballeur professionnel, puis depuis 2012 comme entraîneur. Le candidat idéal pour former de futurs champions du monde, puisqu’il a mené l’équipe de France à 46 victoires en 6 ans. 
Les meilleurs joueurs ont été recrutés à travers le monde, notamment Raphaël Varane qui dépasse les 90% de passes réussies et Antoine Griezmann comptabilisant au Championnat d‘Espagne 2017-2018 19 buts marqués sur 32 matchs joués.
Nous sommes français.
20 années sont passées depuis 1998 et l’extraordinaire cohésion nationale que nous avions alors connue. Les attentats ont rendu la France moins insouciante. Janvier 2015, les français étaient Charlie. En novembre 2015, ils étaient furieux. Le championnat du monde de foot a toujours eu la particularité de créer un noyau national autour duquel les supporters français se rassemblent pour encourager leur pays. Alors pourquoi cette année, ne serions-nous pas tout simplement français? 

Une image plus élégante que les phénomènes Ultras (violents) contre lesquels se bat la FFF depuis des années.

Un événement mémorable, une belle expérience de solidarité : le rêve devenu réalité pour des milliers de petits (et grands) garçons.


Attendons les résultats de la finale pour comparer la fiabilité des pronostics de la FIFA et d’Oscar le Chat, successeur de Paul le Poulpe (oracle russe; 79% d’exactitude) dont les estimations avaient impacté un nombre honorable de cotes en 2010. Note: FIFA a intégré les données de la World Cup 2018 à sa 19e version, et prévoit une victoire française contre l’Allemagne 4/3.