La Coupe du Monde de football 2018 c’est maintenant! Parier sur le Brésil, l’Allemagne, la France ou l’Espagne, ça a forcément un côté rassurant. Mais comme vous êtes joueur, vous vous dites qu’il y a sûrement quelques équipes moins bien classées qui peuvent tirer leur épingle du jeu et venir jouer les trouble-fête. Voici donc une sélection de trois nations qui peuvent largement créer la surprise. Et pourquoi pas réaliser un parcours hors du commun jusqu’à la finale, le 15 juillet à Moscou.

La Croatie

Actuellement en 20ème place au classement FIFA, la Croatie était déjà la surpris de l’édition 98 (mais si, vous savez, celle remportée par la France des Zidane, Djorkaeff, et autres Barthez).

Pour obtenir sa place en Russie, les croates ont dû batailler dur et finissent deuxièmes de leur groupe de qualification. Juste derrière l’Islande, mais devant l’Ukraine et la Turquie, qui ne sont pas les derniers venus sur la scène internationale. Cette place leur a alors ouvert les portes du match de barrage contre la Grèce.

Si la fédération croate est relativement récente, elle dispute tout de même cette année sa cinquième phase qualificative, et peut se targuer d’avoir obtenu la troisième place lors de sa première participation, sortie par la France justement en demi-finale. Ses membres, emmenés par le milieu de terrain du Real madrid Luka Modrić, ont su s’imposer au niveau international, et seuls deux joueurs ne jouent pas dans des championnats étrangers. L’un des leurs est d’ailleurs bien connu en France, puisqu’il s’agit de Danijel Subašić, le gardien de Monaco.

Dans leur groupe, ils se retrouveront face à l’Islande (déjà rencontrée en qualification donc), l’Argentine et le Nigeria. Si l’Argentine est grande favorite naturelle du groupe, la seconde place est largement accessible. Les croates connaissent maintenant bien l’Islande, et leur parcours au dernier Euro fait qu’on ne les prend plus à la légère. Pour ce qui est du Nigéria, il semble actuellement loin de pouvoir rivaliser avec les Trois autres équipes du groupe.

La Colombie

La Colombie est la 16ème nation mondiale. Il est toujours difficile pour les petites équipes sud-américaines de se qualifier, étant donné que les premières place du groupe sont sans cesse trustées par le Brésil et l’Argentine. Cette année, ce sont donc les deux géants, plus l’Uruguay, le Pérou et la Colombie qui ont réussi à s’extraire du mini-championnat qualificatif à dix équipes.

Leur meilleure place dans cette compétition est un quart de finale. Cependant, c’est en 2014 qu’il a été obtenu. On peut donc penser que l’équipe est sur la bonne voie, et qu’elle ne peut que progresser. Avec Radamel Falcao à la pointe de l’attaque, et un effectif homogène jouant pour une moitié en Amérique et pour l’autre moitié en Europe, la Colombie a l’avantage de connaître une bonne partie de ses adversaires potentiels.

Avec comme adversaires la Pologne, le Sénégal et le Japon, les coéquipiers de Falcao ont eu un tirage au sort plutôt clément. La Pologne est bien souvent à la peine lors des grands rendez-vous. Le Japon, malgré sa qualification, pointe à la 61ème place du classement FIFA. Quand au Sénégal, il manque encore un peu de maturité et d’expérience à ce niveau de la compétition. Il s’agit seulement de sa seconde phase finale.

Le Mexique

Au classement FIFA, le Mexique occupe la 15ème place. Après cinq tours de qualifications (auxquels le Mexique ne participe pas), c’est un groupe de six équipes d’Amérique du Nord qui s’affrontent en matches allers et retours. Le Mexique sort largement vainqueur et s’offre son billet pour la Russie. A noter que les Etats-Unis par exemple sont eux éliminés pour un petit point de différence.

C’est la 16ème participation des mexicains à la Coupe du Monde. Seuls le Brésil, l’Argentine et l’Allemagne ont fait mieux. On peut optimistement penser qu’un jour pour eux aussi, cela va sourire. D’autant que depuis 1970 et leur quart de final perdu contre l’Italie, les mexicains sont toujours sortis de leur groupe, mais n’ont jamais passé le stade des huitièmes de finale. Une équipe sur laquelle on peut compter, il ne leur manque plus que le petit coup de pouce du destin qui fait basculer le match d’un côté ou de l’autre.

Cette année d’ailleurs, ils rencontreront au premier tour l’Allemagne, la Suède et la Corée du Sud. L’Allemagne est archi favorite et ne devrait pas avoir de problème à s’extraire des qualifications. Mais derrière, la porte est grande ouverte pour le Mexique. La suède vient de perdre son emblématique Zlatan et aura surement du mal à trouver un remplaçant aussi charismatique. Pour ce qui est de la Corée du Sud, si elle a brillé à domicile en 2002, elle n’a toujours pas confirmé cette demi finale qui reste, semble-t-il, un coup de chance.

Avec ces trois équipes, il y a fort à parier que les surprises seront au rendez-vous.