Du 21 novembre au 18 décembre prochain, les amoureux du football seront devant leurs petits écrans pour le plus grand évènement de ce sport : la Coupe du Monde. Si certains préfèrent se contenter du spectacle à la télévision, les plus malins préfèrent placer des pronostics afin de se faire de l’argent. Découvrez ici nos pronostics pour le prochain mondial de football.

Placer des pronostics fiables

Pour établir des pronostics fiables sur la plus grande compétition de football cette année, il est important de tenir compte de certains aspects.

La forme collective des deux équipes

Pour bien parier sur un match, il est fondamental de connaitre la forme des deux nations qui doivent s’affronter. Par exemple, vous pouvez passer en revue les résultats de chaque équipe au cours des derniers matchs (victoires, matchs nuls et défaites).

De plus, vous pouvez revoir les matchs précédents ou, au moins, lire les statistiques révélées. De cette manière, vous pourrez avoir une idée du nombre d’occasions, de tirs ou de coup-francs. Vous pouvez également vous intéresser au nombre de fautes commises, d’occasions subies ou de cartons.

La forme des joueurs clés

Les parcours des sélections dépendent fortement des performances de leurs stars. C’est la raison pour laquelle vous devez étudier la forme des joueurs majeurs de chaque nation avant de placer votre pari sur un match. Si les deux meilleurs hommes d’un effectif sont en grande méforme avant un match, il vaudra mieux éviter de pronostiquer sa victoire. N’oubliez pas qu’aujourd’hui, il n’y a plus de « petites équipes » et que les matchs se jouent souvent sur les différences créées par les stars.

D’ailleurs, vous pouvez cliquer sur le lien suivant https://www.pronosticsuisse.com/pronostics-coupe-du-monde-foot.html pour placer un pari sur le meilleur buteur de la future compétition.

Les éventuelles absences

Avant de faire votre pronostic, prenez le soin de contrôler les éventuelles absences. Les raisons d’une absence peuvent être nombreuses lors d’un Mondial :

  • une suspension
  • un choix du sélectionneur
  • une blessure, etc.

Ne vous faites surtout pas piéger au moment de placer vos paris en ligne. C’est pourquoi il est recommandé d’attendre de connaitre les compositions officielles des équipes avant de valider votre pronostic. De cette manière, vous pourrez remarquer l’absence d’un joueur même sans avoir pris la peine de vous informer au préalable.

Les systèmes de jeu

4-4-2, 4-2-3-1, 3-4-1-2… les tactiques utilisées par les sélectionneurs peuvent varier dans un tournoi comme le Mondial. Dès lors, il sera nécessaire de savoir comment chaque équipe joue habituellement afin de déterminer la difficulté qu’elle peut avoir (ou pas) à dominer l’équipe en face.

Intéressez-vous à cet aspect tactique de chaque équipe avant de placer un pari. Cela vous aidera à affiner vos estimations et à cumuler un grand nombre de paris gagnants.

Les derniers face-à-face

Même si à chaque édition du tournoi il y a de nouvelles équipes, on remarque qu’on retrouve généralement les mêmes lors de la phase finale. Argentine, Espagne, Brésil… sont des cadors historiques qu’on retrouve dans cette compétition et cela implique des retrouvailles très attendues entre quelques équipes.

Par exemple, Neymar et cie auront toujours en tête l’humiliation reçue à domicile par les Allemands et les diables rouges ont toujours en travers de la gorge cette élimination aux portes de la finale en 2018. Il faut donc observer les dernières confrontations entre équipes pour détecter une volonté de revanche ou un complexe d’infériorité. Cela permet également d’évaluer le contexte psychologique du match.

Nos favoris pour ce mondial

Même s’il n’y a plus de « petites équipes » et que le chemin jusqu’en finale est long, certaines nations semblent plus favorites que d’autres.

Le Brésil 

Ayant participé à toutes les éditions du mondial de foot et en étant la sélection la plus titrée (5 coupes du monde), le Brésil fait partie des favoris. Si cette nation a été décevante en 2018, elle peut désormais compter sur l’éclosion de plusieurs jeunes comme Vinicius Junior, Rodrygo ou Gabriel Jesus. De plus, Neymar Jr. dispute certainement son dernier mondial et a toujours été une bête féroce en sélection.

L’Argentine

Actuellement 3e équipe du classement FIFA, la bande à Messi a des arguments à faire valoir dans quelques mois au Qatar. Récemment sacrée championne d’Amérique du Sud et étant sur une série de plus de 30 matchs d’invincibilité, cette équipe a un collectif qui propose du beau jeu depuis l’arrivée de Lionel Scaloni à la tête de la sélection. En outre, plusieurs personnes comptent sur une nouvelle prestation XXL de La Pulga qui cherchera surement à prendre sa revanche depuis 2014.

La France 

La bande à Mbappé est championne en titre et est forcément favorite pour remporter à nouveau le trophée. Le gros point faible de cette équipe est sa perte de vitesse depuis quelques mois malgré le retour de Benzema après plusieurs années en froid avec le sélectionneur.

Après un parcours en Euro 2020 qui ne convainc pas et l’élimination récente de la Ligue des Nations, Deschamps a encore quelques mois pour trouver la bonne formule. Il va falloir également faire attention à la malédiction sur l’élimination du champion en titre dès la phase de poules.

L’Angleterre 

Demi-finalistes du dernier mondial il y a quatre ans, les Three Lions ont une revanche à prendre après la finale de l’Euro perdue l’été dernier chez eux dans le mythique stade de Wembley. Si cette équipe se montre parfois irrégulière et décevante, le sélectionneur possède actuellement l’une des meilleures générations de l’histoire du pays. Il aura donc la lourde tâche de fructifier tout ça pour ramener un deuxième sacre mondial après celui de 1966.

L’Espagne 

Encore nostalgique de l’époque dorée des années 2010 (deux Euros en 2008 et 2012 et une Coupe du monde en 2010), la Roja cherche un renouveau, mais reste sur un Euro 2020 satisfaisant. Une chose est sûre, le FC Barcelone a fait sa part du travail en sortant de nouvelles pépites (Fati, Pedri, Gavi) de son centre de formation, La Masia. Le sélectionneur devra trouver le moyen de faire jouer ensemble tout ce beau monde, et surtout de trouver un véritable renard des surfaces devant.